Les 26 et 27 Mars dernier, l’IIFA a organisé un Laboratoire interne destiné à échanger et mettre en place les bonnes pratiques liées aux mutations technologiques du secteur audiovisuel en partenariat avec Nîmes-Télécoms.
Ces 2 jours de pratique qui ont permis de redéfinir les attentes des broadcasters, les évolutions majeures à integrer et les innovations et tendances à suivre pour les années à venir.

Labo iifa seminaire
Les expertises et expériences multiples des participants ont permis de dessiner une « roadmap » précise pour l’IIfa.
Les problématiques liées aux mutations technologiques vers le « tout IP » ont été au coeur des débats et , plus que jamais, la nécessité de renforcer les compétences IT des personnels issus du broadcast est apparues encore plus évidente. Des innovations pédagogiques ont été développées pour faciliter l’acquisition de ces compétences au sein d’un parcours certifiant.

SOA, les services au coeur des infrastructures

Autre dossier largement débattu, l’urgence d’un déploiement massif des pratiques SOA au sein des infrastructures audiovisuelles. Les évolutions technologiques permanentes imposent ce nouveau paradigme encore méconnu dans beaucoup d’infrastructures. La réflexion a abouti à la mise en place de nouveaux documents et outils pour accompagner, de façon efficace, les différents clients de l’IIFA dans cette démarche.

Labo iifa QC

la QC, la métrologie à l’heure du fichier

Ce laboratoire a été l’occasion de tester de nouvelles pratiques autour du contrôle qualité (la fameuse QC) et de renforcer l’expertise des participants autour de l’étalonnage et la calibration des équipements audiovisuels. d’autre part, Uune solution d’encodage en webservice a pu être déployée et testée afin d’enrichir le catalogue des ateliers pédagogiques.

Labo iifa IP

L’IP, désormais le socle des infrastructures broadcast

Ce laboratoire, réalisé à l’école des Mines de Nîmes, a permis de tester la solution de transmission Teradek basée sur l’agrégation de réseaux mobiles et filaires. La solution, fournie par INS Video, a pu être étudiée de façon approfondie afin de tester sa mise en oeuvre et sa robustesse. Très recemment apparue, la solution « Talkshow » de Newtek, distribuées par 3D Storm, a , elle aussi, été testé notamment avec un Smartphone comme source video. L’intégration complète avec le Tricaster mini a permis de mettre en pratique la connectivité IP du « Talkshow » comme source vidéo et le gain réalisé sur le nombre d’entrées HDMI.
Un dernier atelier « Proof of Concept » a consisté en la création intégrale d’une solution OTT. Un flux vidéo envoyé, en temps réel depuis un mélangeur puis un smartphone, a été récupèré sur un serveur de streaming local puis utilisé comme source d’une application Smart TV. Cet atelier, destiné à éprouver les technologies de streaming adaptif (HLS, HDS, Mpeg-dash), a bénéficié d’un large intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>